Appliquer les principes d’efficacité de l’aide

L’aide internationale au développement n’a pas toujours produit les résultats attendus sur le terrain. La Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide a été formulée en 2005 pour apporter une réponse à cette question et plus de cent pays y adhèrent aujourd’hui. La Déclaration de Paris s’appuie sur cinq principes fondamentaux – l’appropriation, l’alignement, l’harmonisation, la gestion axée sur les résultats et la responsabilité mutuelle, comme illustré dans le diagramme ci-dessous.


La pyramide de la Déclaration de Paris

Ces principes fondamentaux sont à la base de l’approche adoptée par l’AMCC en matière d’aide aux pays partenaires. L’AMCC favorise l’appropriation et l’alignement à travers un appui à la démarche d'intégration du changement climatique, l'application d'une gestion décentralisée, le recours aux programmes d’appui aux politiques sectorielles et à l'appui budgétaire, ainsi qu’en favorisant le dialogue. 

L’AMCC cherche à compléter et appuyer les cadres et processus en cours. Elle contribue à la mise en œuvre de stratégies et programmes nationaux existants. Chaque fois que c'est possible, elle recourt au financement et à la programmation conjoints et au travail en partenariat, défendant ainsi le principe d’harmonisation. Le recours à l’aide sectorielle et budgétaire met l’accent sur l’utilisation de cadres d’évaluation de la performance efficaces, chaque tranche d’aide étant décaissée une fois les critères convenus satisfaits. Cette approche cadre avec le principe de Paris relatif à la gestion axée sur les résultats. L’AMCC est également attachée à la responsabilité mutuelle, au partage des connaissances et à l'apprentissage basé sur l'expérience.

Le Programme d’action d’Accra de 2008 s’appuie sur le succès de la Déclaration de Paris et met l’accent sur trois domaines principaux: l’appropriation, les partenariats ouverts à tous et l'obtention de résultats. Ces principes, de même que l'Article 34 de l'Accord de partenariat de Busan pour une coopération au développement efficace - qui met en évidence la nécessité de promouvoir une cohérence, une transparence et une prévisibilité accrues dans toutes les approches visant à assurer l'efficacité des financements liés au climat - influencent la façon dont l’AMCC finance la lutte contre le changement climatique et vient en aide aux pays les plus vulnérables au changement climatique.

Partager cet article