Programme d’appui à l’Union des Comores pour le renforcement de la résilience au changement climatique

Les Comores sont vulnérables au changement climatique notamment dans les secteurs de l’eau, de l’agriculture, de la santé et des infrastructures. Les impacts identifiés du changement climatique aux Comores comprennent la diminution de la production agricole et de la pêche; la salinisation des aquifères côtiers; l'augmentation du niveau marin et la destruction d'infrastructures par les inondations; la paralysie d'activités économiques ; le déplacement de populations vulnérables et la perte de terres cultivables; la disparition de récifs et plages; la prolifération du paludisme et autres maladies à transmission vectorielle et plus généralement l’accroissement des risques liés aux catastrophes naturelles (cyclones, fortes précipitations, etc.).

Au vu de la rareté des ressources et de la priorité accordée aux investissements dans des secteurs sensibles au climat (énergie, eau potable, infrastructures…) au niveau de la stratégie de croissance accélérée et de développement durable SCADD couvrant la période 2015-2019, il est particulièrement important d’intégrer les aspects environnementaux et ceux liés au climat dans les stratégies sectorielles, dans les processus de planification et dans les systèmes de suivi.

Intégrer le changement climatique dans les stratégies, projets et mécanismes de planification

Objectif général:

Contribuer aux efforts de l'Union des Comores en matière de développement et de lutte contre la pauvreté à travers un renforcement de la résilience du pays au changement climatique.

Objectif spécifique:

Améliorer la prise en compte du changement climatique par les acteurs nationaux et locaux, dans les stratégies, projets et mécanismes de planification, coordination et suivi.

Ces objectifs doivent être atteints grâce à :

  • la mise en place de mécanismes et outils de gestion des données, de capitalisation et de diffusion des informations sur le changement climatique ; 
  • un renforcement de la capacité des acteurs clés ;
  • un appui à l’intégration du changement climatique dans les stratégies et processus liés au développement, aux niveaux national et local ; et la mise en œuvre d’actions pilotes locales visant à améliorer la résilience et les conditions de vie de populations vulnérables.
Principaux résultats attendus et activités: 

Les mécanismes et outils de gestion de données, de capitalisation et de diffusion des informations sur le changement climatique sont opérationnels et partagés entre les principaux acteurs.

Les données cartographiques de base seront actualisées par l’acquisition et le traitement d’images satellite et de photos aériennes et la préparation de cartes de base et ortho-photographiques. Un système d’information géographique national sera créé pour permettre le partage d’informations géographiques relatives au changement climatique. Le projet soutiendra aussi la capitalisation et partage des expériences et données dans le domaine du changement climatique, notamment par la production de lignes directrices sur les bonnes pratiques, approches et technologies adaptées au contexte local.

Les capacités des acteurs clés en matière de changement climatique sont renforcées et l'intégration du changement climatique est améliorée dans les stratégies gouvernementales et les processus nationaux de planification, coordination et suivi des actions de développement.

Ce volet comprend des activités d’information et de sensibilisation sur les enjeux liés au changement climatique et les stratégies d’adaptation ; le développement des capacités des acteurs en matière d’intégration et de lutte contre le changement climatique ; le renforcement des mécanismes d’intégration du changement climatique dans les secteurs «transports» et «prévention et gestion des risques naturels et climatiques» ; ainsi qu’un appui à la planification et à la coordination intersectorielle nationale sur les aspects liés au changement climatique.

La résilience vis-à-vis du changement climatique et les conditions de vie de populations vulnérables sont améliorées par la mise en œuvre d’actions pilotes locales.

Un appui sera apporté aux acteurs décentralisés pour la prise en compte de la vulnérabilité environnementale et au changement climatique dans les plans locaux de développement existants, et pour la formulation de plans et actions de lutte contre le changement climatique, de protection environnementale et de gestion des risques. Des projets pilotes locaux seront également mis en œuvre pour augmenter la résilience des populations au changement climatique et améliorer leur niveau de vie. Ces projets, sélectionnés sur base d’un appel à propositions, seront en lien avec l'adaptation et (sous réserve de confirmation) devraient concerner les thématiques eau et assainissement, agriculture et pêche, gestion des ressources terrestres et marines et biodiversité, et prévention et gestion des risques.

Actions à venir

Les activités du projet démarreront dans le courant de 2014.

Principales réalisations à ce jour: 
  • Accompagnement du Gouvernement dans le cadre de sa participation à la COP 21 et 22 ;
  • L’actualisation des données cartographiques de base des îles de la Grande Comore, Anjouan et Mohéli (premières cartes de base CC) a été initiée ;
  • Collecte des données existantes & informations de base sur le changement climatique ;
  • Cartographie des écosystèmes et des structures géomorphologiques côtières ;
  • Cartographie des risques liés au changement climatique sur la base des phénomènes : augmentation des températures, modification du régime des précipitations, modification du régime des vents, augmentation du niveau de la mer, modification des oscillations climatiques ;
  • La préparation de lignes directrices pour un appel à propositions de projets pilotes en terme de résilience et adaptation au CC.
Actions à venir: 
  • De nombreux travaux sont en cours de réalisation : élaboration et production de cartes thématiques, collecte des données existantes et informations sur le changement climatique et ses risques associés, mise en place d’une plateforme d’échange d’information sur le climat,…
  • D’autres activités sont prévues : Etude d’impact environnemental stratégique spécifique au secteur des transports ; plan de formation sur l’intégration des Changement Climatique dans la planification ; évaluation des impacts économiques du changement climatique ;  ateliers de formation sur l’intégration du changement climatique, l’adaptation, la formulation de projets.

Partager cet article