Assistance technique à la Papouasie-Nouvelle-Guinée pour la mise en œuvre d'un inventaire forestier national permanent et multifonctionnel

Assistance technique à la Papouasie-Nouvelle-Guinée pour la mise en œuvre d'un inventaire forestier national permanent et multifonctionnel

Duration
to
Status
Active programmes
Région
Pacifique
Pays
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Pays impliqués
1
Total budget
6,00 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Video
Effets du changement climatique sur la région

La Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) possède l'une des régions de forêts tropicales majoritairement intactes les plus étendues au monde. Ces forêts naturelles couvrent environ 60% de la superficie totale du pays. Toutefois, selon des estimations réalisées en 2002, le taux annuel combiné de déforestation et de dégradation des forêts atteint 1,41%. L'Autorité forestière est la principale institution veillant à la mise en œuvre des politiques de la Papouasie-Nouvelle-Guinée en matière d'atténuation du changement climatique et d'adaptation à ce phénomène dans le secteur forestier ; une section «REDD et changement climatique» y a été mise en place. Les attentes nationales et internationales évoluent de l'exploitation forestière durable vers une «gestion multifonctionnelle durable», qui intègre le changement climatique, la biodiversité et la production de produits forestiers non ligneux.

GCCA's action programme
Geographical scope
Country groups
Initial GCCA/GCCA+ contribution
6,000,000.00 €
Specific objectives

Aider l'Autorité forestière de la Papouasie-Nouvelle-Guinée à mettre en œuvre un inventaire forestier national (IFN) permanent et multifonctionnel, en tant que composante du système national de suivi des forêts. 

L'inventaire forestier constituera la base des activités de planification du secteur forestier, en particulier celles qui concernent la gestion durable des forêts. L'inventaire forestier national sera aussi un élément clé du système national de suivi des forêts que la PNG doit mettre en place pour participer à l’initiative REDD+ de la CCNUCC. Il sera développé en plusieurs étapes afin de permettre de répondre aux exigences de notification de l'approche par phases de REDD+. L’objectif est de faire de cet inventaire forestier l'une des principales sources de données pour l'inventaire national des gaz à effet de serre, et la base du système de suivi, notification et vérification qui doit être mis en place dans le cadre du mécanisme REDD+.  Il servira aussi de référence pour les 5 projets pilotes REDD actuellement en cours de préparation.

Key achievements
  • Le site sur la surveillance des forêts nationales est disponible en ligne.

  • Atelier sur l’application des lois forestières et échanges commerciaux (FLEGT) 

  • Des formations sur la gestion de la biodiversité, l'identification des arbres, la gestion des sols, ont également été délivrées.

Main activities per result

La capacité de l'Autorité forestière de la PNG et du Département des forêts de l'Université de technologie à réaliser un inventaire forestier national permanent et multifonctionnel est améliorée.

Cette composante a pour but de doter le personnel actuel et futur de l'Autorité forestière de la PNG, ainsi que d’autres parties prenantes, de la capacité technique à réaliser régulièrement un inventaire forestier multifonctionnel. Les activités prévues comprennent notamment la conception et l’organisation de formations techniques et de terrain, le développement de modules de formation destinés aux étudiants de l’Université de technologie, et l'élaboration des procédures de terrain pour la réalisation de l’inventaire. Les ONG impliquées dans la gestion durable des forêts et le personnel du secteur forestier participeront également au programme de formation afin d'étendre les connaissances au niveau local et de renforcer le dialogue entre les parties prenantes.

Le premier inventaire forestier national multifonctionnel de la PNG est réalisé.

La collecte de données de terrain sera associée à l’utilisation d’un système de surveillance terrestre par satellite. Lorsqu’une méthodologie aura été développée et que les systèmes requis seront en place, les activités d’inventaire seront menées sur base de plans de collecte des données semestriels. Les données recueillies feront l’objet d’un contrôle de qualité, puis elles seront évaluées et analysées, fournissant ainsi une base pour la formulation de recommandations à l’intention des parties prenantes. Une base de données en ligne sera créée pour assurer l’accès aux données de l’inventaire forestier. Le projet financera des bourses devant permettre à des étudiants de l’Université de technologie de soutenir la mise en œuvre de l’inventaire forestier.

Des études de caractérisation de la forêt et des essences sont réalisées.

Des études spécifiques devront être entreprises en appui à l'inventaire forestier national multifonctionnel. En effet, bien que la Papouasie-Nouvelle-Guinée possède une biodiversité inestimable, les données scientifiques disponibles restent limitées. Ainsi, la densité du bois n'est connue que pour une cinquantaine d'essences, alors que la forêt de Papouasie-Nouvelle-Guinée en compte des centaines. De nouvelles espèces animales et végétales y sont découvertes presque chaque année. L'évaluation des ressources forestière de la PNG doit aller de pair avec une évaluation du savoir des peuples autochtones et de leur utilisation des terres forestières, car ces deux éléments revêtiront une importance cruciale pour la définition de politiques de gestion durables des forêts.

Le projet soutiendra notamment des études portant sur les équations allométriques, la densité du bois, la biodiversité, le savoir des autochtones et l’utilisation des terres forestières. Cette composante devrait aussi inclure l’organisation d’ateliers technique et scientifiques impliquant des chercheurs de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, et mener à la publication de rapports d’études et d’articles scientifiques. Le projet financera des bourses devant permettre à des étudiants de l’Université de technologie de soutenir la réalisation des études de caractérisation de la forêt et des essences.

Le dialogue politique sur les forêts est renforcé dans le cadre du FLEGT (Forest Law Governance and Trade / application de la législation forestière, la gouvernance et les échanges commerciaux).

Un dialogue politique relatif à la gestion des forêts sera mis en place grâce à la constitution d’une plateforme de haut niveau sur la gouvernance forestière et le changement climatique impliquant le gouvernement de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la Délégation de l’UE et la FAO. Ce dialogue portera notamment (mais pas exclusivement) sur le changement climatique, le renforcement des capacités, les méthodes d'inventaire forestier et la gouvernance forestière, avec pour objectif d’améliorer les politiques et la législation forestières en recourant à la consultation des parties prenantes et, si nécessaire, à des services de consultance. Les recommandations émises à l’intention des parties prenantes sur base des enseignements tirés de la mise en œuvre des trois premières composantes viendront aussi alimenter le dialogue politique.

Challenges and leçons apprises (selection)

Le projet se trouve dans sa phase de démarrage et a initié les processus de recrutement des équipes à mettre en place.