Programme de l'Alliance mondiale contre le changement climatique au Laos

Programme de l'Alliance mondiale contre le changement climatique au Laos

Duration
to
Status
Active programmes
Région
Asie
Pays
Cambodge
Pays impliqués
1
Total budget
5,00 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Effets du changement climatique sur la région

Au Laos, le changement climatique se manifeste notamment par une augmentation des températures et par des changements dans le régime des précipitations qui, selon les projections des modèles climatiques, pourraient s'accentuer dans les prochaines décennies. L'imprévisibilité du climat est devenue la règle générale. La variabilité des précipitations est un problème critique pour les moyens de subsistance ruraux, qui dépendent essentiellement de l'agriculture. Par ailleurs, on constate des risques croissants de crues éclairs dans les régions montagneuses de toutes les provinces.

Pour ce qui est des émissions de gaz à effet de serre, le Laos était autrefois un puits de carbone net. Toutefois, en raison de la déforestation rapide entraînée par les abattages tant légaux qu'illégaux, les concessions commerciales et les grands projets d'exploitation minière et énergétique, associée par ailleurs à la dégradation des forêts liée aux cultures sur brûlis, le pays est devenu un émetteur net de gaz à effet de serre. 

La Seconde Communication Nationale à la CCNUCC a été approuvée par le gouvernement en janvier 2013. Ce document constitue une base pour l’intégration du changement climatique dans le Plan national de développement socio-économique, pour l’évaluation des activités et politiques liées au changement climatique, pour la mise en œuvre d’activités de sensibilisation et pour l’élaboration d’un plan d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre.

GCCA's action programme
Geographical scope
Initial GCCA/GCCA+ contribution
5,000,000.00 €
Specific objectives

Promouvoir une gestion durable des ressources naturelles et une meilleure gestion du territoire.

Promouvoir des formes d'agriculture et d'agroforesterie durables, résilientes au changement climatique et sans incidence sur le climat.

Contribuer à l'atteinte de l'objectif général du gouvernement consistant à réduire sensiblement le nombre de districts «prioritaires du point de vue de la pauvreté» dans les provinces du nord.

Accroître la résilience à la variabilité et au changement climatiques et augmenter le niveau de sécurité alimentaire dans les districts ciblés.

Ces objectifs s’inscrivent dans le 7ème Plan national de développement social et économique et l'agenda établi en vue de réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement.

Key achievements

  • Un processus d'appel à propositions a permis d’attribuer un contrat pour le Lot 1: « Développement des capacités institutionnelles aux niveaux national et provincial, et fourniture de conseils politiques », et deux contrats pour le Lot 2: « Développement des capacités institutionnelles au niveau décentralisé, activités parmi les communautés de base et enseignements à tirer ». Les activités relatives à ces contrats ont démarré dès leur signature, en mars 2014.
  • Trois autres projets sous le lot 2 (développement des capacités institutionnelles au niveau décentralisé, activités communautaires et leçons apprises) ont également été accordés dans le dernier trimestre de 2014. Leurs activités ont été lancées en 2015.
Main activities per result

Le programme de l'AMCC suit une approche globale: il implique les acteurs des communautés de base, les fonctionnaires des districts et des autorités provinciales, ainsi que les décideurs et les politiciens à l'échelle nationale. Les activités de renforcement des capacités et de sensibilisation seront centrées sur les agences gouvernementales aux niveaux des communautés, des districts et des provinces, notamment les bureaux décentralisés du Ministère de l'agriculture et des forêts et du Ministère des ressources naturelles et de l'énergie dans les districts et provinces.

Le programme de l'AMCC privilégie trois provinces du nord (Luang Prabang, Phongsaly and Houaphan) où l'UE est déjà active au travers de programmes géographiques et thématiques. Cette conjonction d'actions a pour but de maximiser l'efficacité des interventions de l'UE et aussi de mieux intégrer le changement climatique dans les autres interventions.

Les capacités des institutions locales, provinciales et nationales sont renforcées en ce qui concerne la conception et la mise en œuvre de projets de lutte contre le changement climatique.

Les instances gouvernementales du Laos recevront un appui au niveau central, provincial et des districts pour estimer la variabilité du climat et les conséquences du changement climatique sur les moyens de subsistance ruraux, et pour y apporter une réponse efficace.

Les activités menées au niveau des communautés de base permettent de mettre en place de meilleures pratiques agricoles, une gestion durable des ressources naturelles et des moyens de subsistance respectueux de l'environnement dans les zones sélectionnées, et contribuent ainsi à améliorer la résilience au changement climatique.

Sous l'encadrement d'une équipe d'experts, le personnel du gouvernement et les communautés rurales élaboreront des approches d'utilisation des terres durables et résilientes au climat ainsi que des systèmes agricoles adaptés. Les activités consisteront à sélectionner et mettre en œuvre des projets et initiatives de démonstration au niveau des villages dans le but d'accroître la sécurité alimentaire ainsi que la capacité d'adaptation des communautés locales, de l'agriculture et des écosystèmes liés à l’élevage.

Les enseignements tirés des activités de terrain influencent l'élaboration des politiques et sont communiqués aux décideurs concernés.

Les enseignements tirés des activités d'adaptation au changement climatique menées au niveau des communautés de base seront évalués, documentés et feront l'objet de rapports. L'expérience acquise sera largement partagée avec tous les partenaires du développement, notamment par le biais du Groupe de travail infrasectoriel sur l'environnement afin, d'une part, d’inciter le gouvernement à accorder davantage de priorité aux questions liées au changement climatique et, d'autre part, d'identifier les mesures pratiques à adopter pour répondre à la variabilité du climat et au changement climatique dans le contexte du développement rural des hauts plateaux. Des recommandations seront formulées à l'échelon national et alimenteront le dialogue politique.

Way forward (selected)

Les activités des projets seront mises en oeuvre jusqu'en 2016.