Adaptation aux effets du changement climatique et développement des énergies renouvelables au Tchad

Duration
2013-12-13 to 2016-12-13
Status
Active programmes
Région
Afrique
Pays
Tchad
Total budget
8,00 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Countries
La République du Tchad est confrontée à des phénomènes climatiques extrêmes, qui se manifestent, selon les saisons et les zones bioclimatiques, par des sécheresses de plus en plus sévères, ou par des inondations de plus en plus dévastatrices. La vulnérabilité face à de tels événements est d’autant plus préoccupante que les structures administratives existantes (ministères, agences gouvernementales et collectivités territoriales) manquent de ressources humaines et financières, de capacités et de moyens d’action pour y répondre. Les impacts du changement climatique se font sentir dans l’agriculture, l’élevage, la pêche, la santé, l’habitat et d’autres domaines encore. Un programme d’action national d’adaptation aux changements climatiques (PANA) a été publié en février 2009. Toutefois, les moyens pour sa mise en œuvre font défaut. De façon générale, la République du Tchad ne dispose pas actuellement de moyens institutionnels suffisants pour pouvoir pleinement recourir aux mécanismes financiers de la CCNUCC et mettre en œuvre des projets et mesures d’adaptation et d’atténuation. L’intervention de l’AMCC vise à aider le pays à remédier à ces lacunes.
GCCA's action programme
Geographical scope
Country groups
Initial GCCA/GCCA+ contribution
8,000,000.00 €

Overall objective

Appuyer le Tchad dans la mise en œuvre d’une réponse nationale aux défis posés par le changement climatique, et contribuer ainsi à l’émergence d’une économie résiliente au changement climatique et à faibles émissions de carbone.


Specific objective

Améliorer la gouvernance climatique, par l’intégration du changement climatique dans quelques politiques sectorielles clés et la réalisation de projets de terrain s’inscrivant dans les priorités du PANA et dans les priorités connexes.


Outputs

Climate change adaptation and mitigation policies and strategies are developed and implemented, notably in the agriculture and livestock sector (adaptation) and the energy sector (clean energy development).

  • Support will be given to the Ministry of Environment and Fisheries in setting up a monitoring system for the NAPA.
  • Support will also be provided for the accreditation of a national implementing entity through which the country will get direct access to the Adaptation Fund, and of a designated national authority to act as a focal point for access to the Clean Development Mechanism (CDM).
  • A national process will be set up to mainstream climate change into the next National Development Plan 2015-2020, and into sector policies and strategies for agriculture, livestock breeding and energy.
  • The Ministry of Energy and Oil (MEP) will get assistance for the calculation of the CO2 emission factor of the country’s power grid, the development of a renewable energy master plan and the setting up of a regulatory framework and financial incentives (feed-in tariffs) for renewable energies.
  • An enabling institutional and budgetary framework will be established for the replication of successful experiences and the dissemination of practices and techniques that promote enhanced resilience to climate change and climate risks.
  • Planned activities also include the development and implementation of an advocacy, communication and information strategy and plan.

Practices and techniques supporting enhanced resilience of the most climate-vulnerable people and more sustainable use of natural resources are tested and demonstrated in the field, and evaluated in view of their adoption on a larger scale.

This project component includes the development, implementation and monitoring of four field projects aligned with NAPA priorities and related priorities with regard to woodfuel supply. Projects will be selected on the basis of a call for proposals. Indicatively and subject to confirmation, projects would bear on the development of diversified crops adapted to extreme climate-related risks, soil protection and restoration activities, improvements in and the development of inter-communal grazing lands, and reforestation in the periphery of N’Djamena with a view to increasing the availability of woodfuels.

 

The project’s two components are complementary: the institutional component must help establish a suitable enabling environment for the implementation of concrete adaptation and mitigation actions, while activities in the field are expected to contribute to stakeholder engagement at various levels, incentivise action at the policy and institutional levels, and inform decisions in relation to climate change mainstreaming in development planning.

 

 

Achievements to date
Soutenir la préparation de la contribution prévue du Tchad, ainsi que la préparation et la participation à Paris - COP21, Marrakech COP 22 ; Appui au Ministère de l'Energie et du Pétrole (MEP) du Tchad dans le calcul du facteur d'émission de CO2 dans 12 régions ; Activités de renforcement des capacités pour plus de 200 fonctionnaires, cadres centraux des ministères, négociateurs sur le climat et au sein de la société civile, sur l'intégration du changement climatique dans les politiques sectorielles, sur l'analyse des données et la vulnérabilité sociale et climatique, et sur le financement de la lutte contre le changement climatique ; Appui à l'intégration des questions d'adaptation et d'atténuation dans le plan national de développement du Tchad 2016-2020 ; Appui à la formulation de la stratégie nationale sur le changement climatique ; Appui spécifique au Ministère en charge de l'Energie, y compris le calcul du facteur d'émission CO2 du réseau électrique national et le développement du programme d'investissement pour les énergies renouvelables dans 23 régions du Tchad dont N'Djamena. Mise en place du système de suivi-évaluation du PANA ; Appui à l'accréditation d'une Entité nationale d'exécution (NIE) Un appel à propositions pour des projets pilotes sur le terrain a également été lancé, ce qui a conduit à la mise en œuvre de 4 projets dans des conditions et des motifs différents ​​​​​​​SOS SAHEL :  Projet d’appui à la production agricole durable et diversifiée, adaptée à la variabilité et au changement climatique pour renforcer la résilience des ménages par l’introduction de techniques agricoles innovantes dans la Région du Lac, RAPS Mandoul : Projet Gestion de la fertilité des sols et soutien à une agriculture résiliente aux changements climatiques dans la région de Mandoul, ALISEI,: Projet d’amélioration de la gestion concertée des ressources pastorales dans la plaine de Gara/Salamat pour une conservation intégrée et durable dans la zone périphérique du Parc National de Zakouma, UICN, Information, éducation et communication des populations rurales et périurbaines à l’adaptation aux changements climatiques.