Alliance cambodgienne contre le changement climatique

Duration
2009-01-12 to 2014-01-06
Status
Completed programmes
Région
Asie
Pays
Cambodge
Total budget
8,34 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Au Cambodge, les conséquences prévues du changement climatique risquent d'aggraver et d'amplifier les défis de développement, les tensions et les autres problèmes liés à la pauvreté déjà existants. Parmi les exemples de ces impacts, citons une pénurie d'eau plus grave et des inondations plus fréquentes, entraînant l'échec de l'agriculture et des pénuries alimentaires, ainsi qu'une perte accélérée de la biodiversité et le déclin consécutif des services écosystémiques. En outre, le changement climatique aura probablement aussi des répercussions sur la santé, sous la forme d'une incidence accrue du paludisme et de la dengue. Même si le pays dans son ensemble sera touché et devra faire face aux altérations climatiques actuelles et futures, ce sont les populations pauvres et marginalisées, déjà affectées par les crues soudaines et les sécheresses, qui seront les plus touchées. Parmi les pauvres, ce sont les femmes et les enfants qui sont particulièrement vulnérables à la fois à la pauvreté et aux conséquences négatives du changement climatique.
Countries
L'Alliance cambodgienne pour le changement climatique (CCCA) est une initiative multi-donateurs qui adopte une approche globale et innovante pour faire face au changement climatique au Cambodge. La CCCA vise à créer les conditions favorables nécessaires pour que le Cambodge puisse répondre aux défis et aux opportunités posés par le changement climatique. L'approche se concentre sur le renforcement des capacités et des institutions en ciblant les principales institutions nationales, les autorités infranationales et la société civile. Le CCCA comprend un fonds fiduciaire horizontal multi-donateurs pour le changement climatique, administré par le PNUD, qui fournit des ressources pour le programme et pour les initiatives d'intégration et pour créer un point d'engagement harmonisé pour les donateurs, minimisant ainsi les coûts de transaction pour le gouvernement.
GCCA's action programme
Geographical scope
Initial GCCA/GCCA+ contribution
2,210,000.00 €

Overall objective

Le programme vise à renforcer les capacités du Comité national du changement climatique (NCCC) à accomplir sa mission de gestion du changement climatique, et à permettre aux ministères concernés et aux organisations de la société civile de mettre en œuvre des actions prioritaires de lutte contre le changement climatique.

Créée avec le soutien de l'AMCC, l'Alliance cambodgienne contre le changement climatique (CCCA) offre un point d'engagement unique pour les partenaires du développement, et constitue une plateforme financière multibailleurs pour la mise à disposition de moyens pour le renforcement des capacités en matière de changement climatique au niveau du gouvernement national et local. La CCCA propose aussi un mécanisme de partage de connaissances et d'apprentissage sur le changement climatique qui s'étend au-delà du gouvernement pour toucher la société civile et la communauté en général. 




Produits
  1. Renforcement de capacités à coordonner l'élaboration des politiques nationales, le développement des capacités, les efforts de sensibilisation et de plaidoyer, et à assurer le suivi de la mise en œuvre de la stratégie, de la politique et des plans nationaux en matière de changement climatique.
  2. Amélioration de l'accès à des informations, des connaissances et des possibilités d'apprentissage actualisées sur le changement climatique à tous les niveaux.
  3. Renforcement de capacités du Comité National pour le Changement Climatique (NCCC) à mobiliser et à gérer efficacement les fonds pour le changement climatique et à préparer un fonds fiduciaire national.
  4. Amélioration de la résilience des communautés et des écosystèmes côtiers face au changement climatique grâce à la planification de l'adaptation, à des interventions locales ciblées et à l'apport d'une expérience d'apprentissage pratique en matière de planification de l'adaptation au sein du NCCC/CCD (Coastal Adaptation and Resilience Planning - CARP)
  5. Renforcement des capacités des agences du gouvernement royal du Cambodge et des organisations de la société civile pour la mise en œuvre d'initiatives de réponse au changement climatique conformément aux priorités nationales convenues en la matière, de manière indépendante ou en partenariat, grâce à l'accès à de nouvelles ressources financières et techniques.


Réalisations jusqu’à present

Résultat 1:

Le CCCA a réussi à renforcer le cadre institutionnel, politique et de planification de la réponse au changement climatique au Cambodge. Parmi les principaux résultats :

  • Le CCCSP a été approuvé à l'issue d'un processus exhaustif et participatif.
  • Dix ministères de tutelle prioritaires ont adopté leurs plans stratégiques sur le changement climatique (CCSP).
  • Un cadre national de suivi et d'évaluation a été établi ; et le cadre juridique du changement climatique a été revu, avec des recommandations pour l'intégration du changement climatique.
  • Tous les membres de l'équipe technique sur le changement climatique, les cadres moyens et supérieurs de la CDC et les membres clés du comité national sur le changement climatique ont bénéficié d'une formation internationale et ont été exposés aux négociations de la CCNUCC

Résultat 2 :

Dans le domaine de la communication et du partage des connaissances, le programme a organisé deux Forums nationaux sur le changement climatique, respectivement en 2011 et 2013. L'événement de 2013 a été présidé par le Premier ministre et s'est concentré sur la discussion des stratégies et des initiatives en cours dans les différents secteurs de la réponse au changement climatique. La plateforme Internet d'information sur le changement climatique a été remaniée pour en améliorer les performances et la convivialité.

Résultat 3 :

  • Un cadre de financement du changement climatique a été conçu et soumis à la CCNUCC.
  • Le secrétariat du fonds fiduciaire a été mis en place avec pour mandat de développer, tester et affiner un ensemble de procédures, sur la base des enseignements tirés des appels à propositions de 2011 et 2012 qui ont attiré plus de 150 candidatures de la part du gouvernement et des organisations de la société civile, et ont abouti à l'approbation de 19 projets pilotes d'adaptation, couvrant les secteurs clés de la réponse au changement climatique ainsi que des questions transversales telles que le genre ou la décentralisation.

Résultat 4 (CARP - Adaptation côtière et planification de la résilience)

Un vaste programme pour les zones côtières a également été géré par le secrétariat du fonds fiduciaire et le ministère de l'environnement / unité de coordination côtière. Un soutien a été apporté à l'intégration du changement climatique dans les plans de développement de huit communes côtières pilotes des provinces de Koh Kong et de Sihanoukville, et sept projets de démonstration ont été mis en œuvre, notamment des activités liées à la gestion de l'eau, à l'agriculture, à l'élevage, à la pêche communautaire et à la sensibilisation. Des manuels de formation et des lignes directrices pour l'intégration du changement climatique dans les plans d'investissement/développement des communes ont été produits et diffusés.

Résultat 5 :

Les projets pilotes ont couvert tous les secteurs clés de la lutte contre le changement climatique. Plus de 19 713 bénéficiaires directs et 17,1 % des ménages des zones cibles ont adopté les techniques de démonstration. 2 443 membres du personnel des administrations locales ont reçu une formation sur le changement climatique (34% de femmes), et 40 133 membres de la communauté ont participé à des formations ou à des événements de sensibilisation (48,5% de femmes ou de filles). 72,4 % de la population des zones cibles ont déclaré avoir perçu une réduction de leur vulnérabilité grâce aux activités d'adaptation.



Défis et enseignement tirés
Les principaux défis étaient liés aux retards initiaux et aux problèmes de conception au début du projet, qui ont été résolus par le conseil d'appui au programme, y compris la révision des dispositions en matière de personnel et de gestion. Le transfert complet de la CCCA vers un fonds national a été reporté, le cadre de financement de la lutte contre le changement climatique recommandant une approche plus progressive, avec un renforcement des fonctions de coordination du gouvernement, un soutien à l'accès direct aux fonds climatiques multilatéraux et un soutien budgétaire direct comme objectif dans un délai de 10 ans.


À la demande du gouvernement et en accord avec les bailleurs de fonds concernés, des consultations ont été organisées à la fin du projet sur la conception d'une deuxième phase d'appui à l'Alliance pour le changement climatique au Cambodge, qui a été approuvée.

«Le Cambodge doit se préparer à exister dans un scénario de changement climatique. Ceci exige que nous formulions une nouvelle politique et que nous adaptions notre stratégie et nos pratiques dans tous les aspects socioéconomiques pour assurer un développement durable dans le contexte du changement climatique.» 

S.E. Dr Mok Mareth, Ministre de l’environnement, lors de la session d’ouverture du 2ème Forum national cambodgien sur le changement climatique, le 3 octobre 2011.

«Les médias jouent un rôle essentiel lorsqu’il s’agit d’aider la population à apporter des réponses efficaces au changement climatique, par la diffusion d’informations exactes en temps utile.»

S.E. Dr Mok Mareth, Ministre de l’environnement, lors de la cérémonie d’ouverture de la formation des médias au changement climatique, le 7 mars 2013.

«… Le changement climatique devient une menace constante, compte tenu de l’intensification et de la fréquence accrue des sécheresses et des inondations… Le Cambodge a lancé avec succès l’Alliance cambodgienne contre le changement climatique en vue de renforcer les institutions nationales.» 

S.E. Hor Namhong, vice-Premier ministre, à l’occasion du débat général de la 66ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le 26 septembre 2011.