Enclencher un processus de résilience en matière de sécurité alimentaire en Mauritanie

Duration
2014-06-01 to 2018-05-31
Status
Active programmes
Région
Afrique
Pays
Mauritanie
Total budget
4,00 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Countries

En Mauritanie, les effets attendus du changement climatique incluent une hausse des températures, une diminution des précipitations totales, une plus grande instabilité de la répartition des précipitations au cours de l'année, et l'augmentation de la fréquence des événements climatiques extrêmes. Ceci est notamment susceptible d'entraîner une fragilisation générale des écosystèmes, une réduction des ressources en eau, en sols cultivables et en pâturages, une augmentation de la pression pastorale dans le sud du pays (moins affecté que le nord), et des risques accrus de conflits entre usages agricole et pastoral des espaces et ressources se prêtant à ces activités.

L'agriculture est donc l'un des secteurs les plus susceptibles d'être affecté par le changement climatique, alors même que le potentiel agricole du pays est très limité et fragile et que le pays accuse déjà un déficit alimentaire structurel très important. Le renforcement de la production agricole et de la sécurité alimentaire passe par une meilleure gouvernance des ressources naturelles, qui prenne mieux en compte les risques liés au climat. Des stratégies et plans à cet effet ont été adoptés, mais il reste à les opérationnaliser, ce qui exige une amélioration des structures et processus institutionnels et du cadre juridique, ainsi qu'un renforcement des capacités techniques et de l'accès aux financements.

GCCA's action programme
Geographical scope
Initial GCCA/GCCA+ contribution
4,000,000.00 €

Overall objective

Accroître la résilience des populations vulnérables aux effets du changement climatique dans une perspective de renforcement de la sécurité alimentaire.




Objectifs spécifiques
  • Soutenir le développement de services climatiques dans des zones ciblées.
  • Améliorer la capacité d'adaptation de la population dans les zones ciblées.



Produits

Résultat 1 - Les capacités d'anticipation des secteurs de la météorologie / climatologie, de l'environnement et du développement rural sont renforcées pour gérer les paramètres relatifs au changement climatique.

Résultat 2 - Les initiatives communautaires de sécurité alimentaire en lien avec une stratégie climatique locale intègrent la capitalisation des savoirs locaux et les connaissances scientifiques sur les changements climatiques.




Activités

Les activités prévues comprennennt:

Activités liées au Résultat 1

Un réseau national de techniciens du changement climatique est créé, avec pour objectifs d'améliorer la collecte et l'analyse des données et de permettre la mise à disposition de "services climatiques" à la demande. Une initiative pédagogique sur le changement climatique est mise sur pied. Un programme de formation ciblé visant les décideurs nationaux est mis en œuvre, de même qu'une campagne nationale de sensibilisation et d'information sur le thème "changement climatique et sécurité alimentaire".

Activités liées au Résultat 2

Des études de type "recherche-action" sont réalisées pour identifier et documenter les pratiques de résilience communautaires et d'adaptation aux crises et à l'évolution du climat dans le contexte des systèmes de production familiaux et communautaires. Des "plans climat territoriaux intégrés" s'appuyant sur les diagnostics de vulnérabilité climatique des territoires et les processus de décentralisation sont mis à jour ou élaborés ; ces plans doivent permettre la prise en compte de la dimension "changement climatique" dans les stratégies locales d'aménagement du territoire. En complément, des initiatives communautaires de terrain sont sélectionnées et financées en accord avec le thème "changement climatique" du Plan d'action national pour l'environnement 2012-2016 et les priorités du Programme d'action national d'adaptation au changement climatique ; les projets sont axés sur l'amélioration des techniques agricoles et d'élevage.



Réalisations jusqu’à present
  • Création de 4 séminaires pour 200 agriculteurs et éleveurs, dont 50% de femmes sur les notions de variabilité et de changement climatique (incluant : des sujets techniques comme la gestion d'un calendrier cultural,).
  • Enquête de vulnérabilité au niveau de deux régions (Brakna et Assaba) validée incluant des cartes de vulnérabilité et l'enquête locale ont été finalisées. Un atlas d'analyse de la vulnérabilité et des rapports au niveau régional et local ont été publiés. Certaines recommandations ont été intégrées dans le Plan National de Développement Agricole (PNDA) et il est prévu de s'assurer que les recommandations soient prises en compte dans les orientations sectorielles (environnement, agriculture, élevage) dans le cadre du processus d'élaboration de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) pour la période 2016-2030.
  • Installation de six stations agro-météorologiques et de 500 pluviomètres pour faciliter le suivi de proximité des données climatiques et leur utilisation par les populations et l'installation de champs témoins pour améliorer les pratiques agricoles en tenant compte des données climatiques.
  • Financement de 32 projets par le Programme de petites subventions du PNUD mis en œuvre sur financement de l'AMCC pour un montant total de 1 104 069,04 € et une contribution du Fonds pour l'environnement mondial FEM de 105 552,52 €,
  • De nombreuses réalisations sous la supervision de la GIZ:

- Formation de 18 auxiliaires vétérinaires et distribution de kits d'équipement;

- Réhabilitation et équipement de points d'eau dans 9 villages,

- Mise en œuvre de mesures de conservation des eaux et des sols, par la construction de 30 cordons pierreux et 03 diguettes.

- Appui à 9 coopératives regroupant 565 femmes membres.

- Formation des acteurs locaux sur la gestion décentralisée des ressources naturelles par la GIZ.

- Publications : Guide pratique pour l'intégration de l'adaptation au changement climatique ; Manuel d'appui-conseil pour les mesures d'adaptation ; Manuel d'approche " EBA " ; Manuel de formation des formateurs sur le module CC ; Participation à la COP 22 au Maroc et à la COP 23 en Allemagne.

  • Projet d'un système de suivi basé sur les résultats (non opérationnel).


Défis et enseignement tirés
  • Les bénéficiaires ont souligné que le programme se singularise par rapport aux projets classiques par des activités innovantes, des outils de consolidation des dispositifs de concertation existants au niveau local et par l'adhésion des bénéficiaires, après les premières sensibilisations.
  • Le problème de coordination a ralenti la réalisation de certaines activités générales impliquant l'ensemble des parties prenantes et le défi actuel à résoudre est d'assurer la coordination et la gestion fonctionnelle de tous les aspects opérationnels par le nouveau Directeur National du Programme (DNP).
  • Le programme a connu de problèmes de communication qui ont causé d'importants retards au cours des deux premières années. Des ajustements ont été apportés suite à l'évaluation à mi-parcours. Cela a permis d'accélérer le financement de 32 projets communautaires par le PNUD et de projets par la GIZ. Ces projets ont été réalisés suite à des analyses de vulnérabilité où les besoins prioritaires avaient été définis avec les populations et les services techniques décentralisés.
  • Les contributions déterminées au niveau national (CDN) doivent être traduites en une feuille de route dans les domaines prioritaires, soutenue par des plans d'investissement et une priorisation dans la budgétisation.



Le projet s'est achevé en 2018 et une évaluation finale a été réalisée. L'appui au MEDD dans son action climatique, et à la résilience climatique des populations vulnérables, est renforcé par une deuxième phase financée par l'AMCC+.