La résilience climatique pour un développement agricole durable au Niger

Duration
2015-05-01 to 2020-11-04
Status
Active programmes
Région
Afrique
Pays
Niger
Total budget
11,00 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Countries

Le Niger est un pays enclavé et essentiellement désertique. Avec ses environnements difficiles, ses précipitations faibles et variables, ses sécheresses fréquentes, ses températures extrêmes et ses pluies torrentielles érosives, il est l'un des endroits les plus vulnérables du monde. Cette situation est encore aggravée par les risques d'instabilité politique interne et régionale auxquels il est confronté.

Tous ces facteurs affectent la performance du secteur agricole et donc la sécurité alimentaire et nutritionnelle, une préoccupation majeure pour la population appauvrie et son gouvernement.

 

 

GCCA's action programme
Geographical scope
Country groups
Initial GCCA/GCCA+ contribution
11,000,000.00 €

Overall objective
Contribuer à améliorer la résilience de la population du Niger au changement climatique et aux risques associés.
 



Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques sont de renforcer la capacité des acteurs nationaux à différents niveaux à gérer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement agricole d'une manière plus intégrée, plus durable et plus résistante au climat.

 




Produits

Les résultats attendus au niveau local/régional et central sont les suivants :

  • Au niveau local, dans les zones cibles de Dosso et Zinder, les actions de terrain devraient contribuer à renforcer la production agro-forestière-pastorale et la gestion durable des terres et des écosystèmes en vue d'accroître la résilience aux risques climatiques.
  • Simultanément, dans les mêmes régions de Dosso et Zinder, les acteurs régionaux et locaux auront une capacité accrue de coordination, de suivi et de gestion de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et du développement agricole dans une perspective de résilience aux risques climatiques.
  • Au niveau central, le Conseil national de l'environnement pour le développement durable dispose d'un système opérationnel de suivi et d'évaluation des initiatives liées au changement climatique, à la lutte contre la désertification et à la gestion de la biodiversité, jetant les bases d'un système d'identification, de diffusion, de reproduction et de déploiement à grande échelle des meilleures pratiques en matière de résilience climatique. Cela permettra également d'intégrer efficacement le changement climatique dans les stratégies et plans d'action sectoriels afin de contribuer à la mise en Å“uvre de l'I3N.
  • Enfin, la mise en Å“uvre du système et de la gouvernance de l'I3N sera renforcée afin de préparer un soutien supplémentaire à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, au développement agricole durable et à la résilience climatique en tant qu'approche de programme.
  • Le projet est une extension de deux projets en cours dans le cadre du 10ème Fonds Européen de Développement (FED) : le Projet d'Appui au Développement du Secteur Rural (PADSR) et le Programme d'Appui au Secteur Rural (ADAP). Il est également conforme à l'axe 1 du 11ème FED sur la sécurité et la résilience alimentaires et nutritionnelles. Son volet actions de terrain contribue au domaine prioritaire " adaptation " de l'Alliance mondiale contre le changement climatique (AMCC), et les composantes d'appui institutionnel au domaine " intégration du changement climatique dans les efforts de réduction de la pauvreté du développement ".

 




Activités

Les principales activités sont :

  • Élaboration et mise en Å“uvre de projets sur le terrain sélectionnés sur la base d'un appel à propositions
  • Renforcement de la coordination régionale de l'Initiative 3N pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement agricole durable ("I3N")
  • Renforcement des capacités des services techniques régionaux et décentralisés (dans les régions, départements et municipalités ciblés) et des chambres régionales d'agriculture pour appuyer les projets sur le terrain et tirer des enseignements
  • Appui à l'intégration du changement climatique dans les plans de développement communaux (PDC) des communes ciblées, et éventuellement dans les plans de développement régionaux (PDR) de Dosso et Zinder
  • Soutenir la conception et la mise en Å“uvre effective d'un système global de suivi et d'évaluation des initiatives liées aux changements climatiques, à la lutte contre la désertification et à la gestion de la biodiversité
  • Appuyer la mise en place d'indicateurs et d'un système de suivi spécifiques, et le renforcement des systèmes nationaux de suivi et d'évaluation existants qui alimentent un tableau de bord national des indicateurs
  • La mise en place d'un système institutionnel de capitalisation des expériences, de diffusion et de réplication des bonnes pratiques et des approches réussies en matière de réponse aux changements climatiques, de lutte contre la désertification et de gestion de la biodiversité
  • Renforcement du système de suivi et d'évaluation de l'I3N
  • Renforcement des capacités en matière de suivi du financement, de programmation et de budgétisation à moyen terme
  • Appui au cadre de gestion de l'I3N


Achievements to date

Sept projets de terrain couvrant plus de trente municipalités dans les régions de Dosso et Zinder sont actuellement en cours (les montants ont été arrondis) :

  • Amélioration de la résilience au changement climatique par la diffusion de technologies de gestion intégrée (eau, sol, agriculture, sylviculture, parcours), mises en Å“uvre par l'ICRISAT (1,3 million d'euros) ;
  • Renforcement de la résilience des acteurs ruraux dans les 6 municipalités du département de Dogondoutchi face au changement climatique et aux risques, réalisé par l'ONG Eau Vive (1,5 million EUR) ;
  • Projet de durabilité de la chaîne de valeur agricole pour les producteurs familiaux dans le département de Mirriah (Zinder, Niger), exécuté par la CISV (1 million EUR) ;
  • Projet d'appui au développement de la résilience des ménages face aux changements climatiques dans la région de Zinder KARKO, exécuté par LWR (1,3 million EUR) ;
  • Projet d'amélioration de la résilience au climat et de la sécurité alimentaire dans les communautés rurales de Soucoucoutane et Dogonkiria (PARC-SASD) exécuté par COOPI (0,9 million d'EUR).
  • Projet GOMNI : Appui au développement de la résilience des ménages au changement climatique dans la région de Dosso mis en Å“uvre par LWR pour un montant de 1 625 338 EUR (1 066 151 838 en francs CFA)
  • Projet de renforcement de la sécurité alimentaire, de la nutrition et de la résilience climatique dans les communes de Guidimouni, Gaffati et Hamdara mis en Å“uvre par le CONEMUND pour un montant de 786 309 EUR ( 515,7 millions en francs CFA)