Nigeria Climate Change Response Programme-NCCRP

Duration
2020-01-01 to 2024-01-01
Status
Active programmes
Pays
Nigeria
Total budget
7,50 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Countries

Le Nigeria est situé dans l'une des zones les plus sensibles au changement climatique dans le monde car il est classé au 7e rang mondial des pays les plus vulnérables (Indice de vulnérabilité au changement climatique 2016 de Verisk Maplecroft). Le Nigeria est classé 44e émetteur de gaz à effets de serre (GES) sur 200 pays et, compte tenu du rythme auquel la population et l'économie du pays se développent, les émissions de GES continueront également à augmenter.

Les émissions de GES sont principalement produites par le changement d'affectation des terres et la foresterie (38,2 % en 2014). Le secteur de l'énergie est également un des principaux contributeurs (32,6 % en 2014) de GES (Deuxième communication nationale du Nigeria 2014). Le secteur des déchets contribue davantage aux émissions de GES que ce qui était prévu dans les premier et deuxième rapports de contribution nationale, représentant 14 % des émissions de GES.

Le Nigeria a ratifié l'accord de Paris (AP) sur le changement climatique le 16 mai 2017. Conformément à l'AP, le Nigéria s'est engagé à réduire ses émissions de GES comme suit :

  • Réduction inconditionnelle des émissions de GES de 20 % d'ici 2030
  • Réduction conditionnelle des émissions de GES de 45 % d'ici 2030
GCCA's action programme
Geographical scope
Initial GCCA/GCCA+ contribution
6,900,000.00 €

Objectifs spécifiques

L'objectif spécifique est d'améliorer le profil d'émission de gaz à effets de serre du Nigeria dans le but d'identifier les mesures d'atténuation réduisant la consommation et les coûts énergétiques en faveur des énergies renouvelables et des solutions à haut rendement énergétique.




Produits
  • L'établissement du cadre du Mesure, Notification et Vérification (MRV) et la mise en œuvre de systèmes MRV sectoriels durables pour les déchets et l'énergie ;
  • La diffusion des connaissances sur le changement climatique par des campagnes de sensibilisation à l'intention des jeunes, de la société civile, des parties prenantes et des décideurs politiques ;
  • L'établissement d'une base de référence nationale et de deux États pour les déchets et d'un profil d'émission associé à un renforcement durable des capacités sur les meilleures pratiques ;



Activités

Activités liées au Résultat 1 : Le système de Mesure, Notification et Vérification (MRV) est établi

A.1.1. Institutionnaliser le système MRV mis en place par des procédures officielles contraignantes pour tous les ministères de tutelle : créer l'architecture juridique institutionnelle

A.1.2. Mettre en place le MRV pour les secteurs de l'énergie et des déchets

A1.3. Développement de la capacité de gestion des données et des procédures de rapport (par exemple, formation, renforcement des capacités, ateliers).

Activités liées au Résultat 2 : Les connaissances sur le changement climatique sont diffusées et améliorées.

A. 2.1. Augmenter le niveau de sensibilisation au changement climatique ;

A. 2.2. Promouvoir l'engagement et la compréhension par la participation du public et des communautés ;

A.2.3. Motiver les changements de comportement par des initiatives concrètes et des exemples de réussite dans le domaine du changement climatique ;

Activités liées au Résultat 3 : La base de référence du secteur des déchets et le profil d'émission sectoriel correspondant sont établis au niveau fédéral et au niveau des États. (par exemple, l'État de Kano et l'État d'Ogun).

A.3.1 Établir la base de référence du secteur des déchets au niveau fédéral et au niveau des États (par exemple, l'État de Kano et l'État d'Ogun).

A.3.2. Développement de la capacité des protocoles et procédures de gestion des déchets conformément aux meilleures pratiques internationales



Réalisations jusqu’à present

(Dernier rapport en juillet 2021)

En ce qui concerne les activités liées au Résultat 1, les barrières pour l'établissement d'un système national de Mesure, Notification et Vérification (MRV) et en particulier pour les secteurs de l'énergie et des déchets ont été analysées. Une analyse des réglementations légales au niveau national et un rapport sur les arrangements institutionnels existants ainsi qu'une analyse des barrières/écarts pour l'établissement du système MRV national ont été préparés.

En ce qui concerne les activités liées au Résultat 2, en particulier à la mise en œuvre du programme d'éducation environnementale, une note conceptuelle a été préparée et les parties prenantes ont été identifiées pour travailler dans le développement du curriculum du programme d'éducation environnementale, ainsi que la conduite de l'atelier de formation des formateurs.

Afin de préparer le terrain pour la diffusion des connaissances sur le changement climatique, le Programme de réponse au changement climatique du Nigeria a organisé un atelier de renforcement des capacités de deux jours pour 19 journalistes. Le principal résultat de l'atelier de renforcement des capacités est la formation du Nigerian Journalists for Climate Action Network (NIJOCAN).

Des dispositions pour l'externalisation de la production de matériel de communication par des prestataires de services externes ont été prises, tandis que le développement du site Web du Programme et les travaux préparatoires à la production technique des programmes radio "Save Our Future" ont été poursuivis afin d'améliorer la visibilité du Programme d'intervention sur le changement climatique du Nigeria et de sensibiliser au débat sur le changement climatique au Nigeria.

En ce qui concerne les activités liées au Résultat 3, en particulier l'activité liée à la base de référence, les procédures et la communication en matière de gestion des déchets solides, les activités comprenaient l'achèvement de la collecte de données de référence sur la gestion des déchets solides et les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans les quatre zones géopolitiques restantes (Sud-Sud, Sud-Est, Nord-Est et Nord-Ouest respectivement), la préparation du grand séminaire final sur les bases de référence des émissions au niveau national, la préparation de l'atelier de formation annuel tant attendu pour le personnel technique et le recrutement de consultants pour l'exercice de caractérisation des déchets dans les États d'Ogun et de Kano.