Relever les défis liés aux écosystèmes en appuyant l'Initiative de la Commission du bassin du Mékong sur l’adaptation et le changement climatique (IACC)

Duration
2012-01-01 to 2017-12-30
Status
Completed programmes
Région
Asie
Pays
Asie
Cambodge
Thaïlande
Total budget
11,55 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Le Cambodge, la République démocratique du Laos, la Thaïlande et le Vietnam, les quatre pays du bassin du Bas-Mékong sont reconnus comme faisant partie des pays les plus vulnérables au changement climatique dans le monde. Des millions de personnes dans le bassin du Mékong dépendent fortement des ressources naturelles et ont une faible capacité à faire face aux impacts du changement climatique. Il existe une forte demande pour une meilleure compréhension des impacts potentiels du changement climatique et en particulier des options d'adaptation à ces changements pour les communautés et les différents secteurs de la société. Les objectifs de l'Initiative de la Commission du Mékong sur les changements climatiques et l'adaptation (CCAI) sont de renforcer la capacité d'adaptation au changement climatique des pays de la Commission du Mékong. Ils sont cohérents avec l'objectif principal de l'Alliance mondiale contre le changement climatique (AMCC) de l'UE, qui est d'intensifier le soutien aux pays cibles pour mettre en œuvre des mesures d'adaptation prioritaires et intégrer les questions de changement climatique dans leurs stratégies de développement. Dans le cas présent, les avantages profiteront à quatre des pays cibles de l'AMCC de l'UE, à savoir le Cambodge, la République démocratique du Laos, la Thaïlande et le Vietnam.
Countries
Le champ d'application de l'initiative d'adaptation au changement climatique (CCAI) est l'évaluation de l'impact du changement climatique, la planification de l'adaptation et la mise en œuvre d'interventions d'adaptation intégrées à la planification du développement dans le bassin du Bas Mékong. Il s'agit d'une initiative transversale qui touche à presque tous les aspects de la gestion de l'eau (inondations et sécheresses, irrigation, développement de l'hydroélectricité, etc. ) et comprend des questions institutionnelles, de planification, environnementales et socio-économiques, ainsi que des stratégies d'adaptation, y compris le renforcement de la résilience et de la capacité d'adaptation. L'initiative permettrait d'aborder l'impact transfrontalier du changement climatique et d'envisager l'adaptation au changement climatique sous un angle régional.
GCCA's action programme
Geographical scope
Initial GCCA/GCCA+ contribution
5,000,000.00 €

Overall objective

Faire du bassin du Mékong une région économiquement prospère, socialement juste et cohérente du point de vue environnemental, qui réponde et s'adapte aux défis posés par le changement climatique, en s’inscrivant dans la vision globale de la MRC. Cet objectif va de pair avec un engagement envers la réduction de la pauvreté, l'égalité entre les hommes et les femmes et la durabilité écologique dans l'adaptation au changement climatique.




Objectifs spécifiques
L'objectif est que la planification et la mise en œuvre de l'adaptation au changement climatique soient guidées par des stratégies et des plans à différents niveaux et dans des lieux prioritaires du bassin du Bas-Mékong.


Produits

Le CCAI envisage l'adaptation au changement climatique dans une optique régionale, visant à renforcer la capacité d'adaptation dans les quatre pays membres en fonction des besoins et englobant les secteurs couverts par le mandat de la Commission du Mékong, notamment les inondations et la sécheresse, l'agriculture, la pêche, l'aquaculture, l'hydroélectricité et le transport fluvial.

Au cours de la première phase quinquennale 2011-2015, le CCAI vise à atteindre les objectifs suivants :

  • Les pays membres et la Commission du Mékong pilotent et démontrent la planification et la mise en œuvre de l'adaptation dans toute la région et tirent les leçons des pratiques pour améliorer les performances d'adaptation ;
  • Les pays membres améliorent la capacité à s'adapter au changement climatique à différents niveaux, y compris la capacité à utiliser des outils et des méthodes pour les différentes étapes de la planification de l'adaptation ;
  • Les pays membres et la Commission du Mékong ont mis en place des stratégies et des plans d'adaptation à différents niveaux, qui font l'objet d'un suivi et d'une mise à jour réguliers et qui sont intégrés dans les plans de développement ;
  • Les pays membres et la Commission du Mékong mettent en œuvre la coopération régionale, l'échange et l'apprentissage par le biais de partenariats, d'une manière pleinement sensible au genre et durable.



Activités

Les principales activités du CCAI 2011-2015 sont les suivantes :

  • Démonstration de l'adaptation au changement climatique et activités pilotes dans des endroits prioritaires,
  • Mise en place d'une base de données régionale sur le changement climatique et l'adaptation, système de suivi et de rapport,
  • Analyse régionale intégrée du climat et de l'hydrologie,
  • Des évaluations régionales des impacts du changement climatique sur l'hydrologie, les écosystèmes et la biodiversité, les inondations, les sécheresses, la sécurité alimentaire et l'hydroélectricité,
  • Stratégie régionale d'adaptation au changement climatique et plan d'action,
  • Scénarios régionaux appropriés de changement climatique,
  • Guides pour l'intégration des questions régionales et transfrontalières prioritaires dans les plans d'adaptation nationaux, guides pour les plans d'adaptation locaux, guides pour l'intégration du changement climatique et de l'adaptation dans l'évaluation des incidences sur l'environnement et l'évaluation environnementale stratégique, guides pour les plans d'adaptation sectoriels et les plans d'action pour les systèmes naturels transfrontaliers,
  • Un réseau de projets locaux d'adaptation aux impacts du changement climatique,
  • Rapports sur l'état du changement climatique et de l'adaptation dans le bassin du Bas-Mékong, tous les trois ans,
  • Forums du Mékong sur le changement climatique, tous les trois ans, pour partager les connaissances et fournir une plateforme de mise en réseau entre les personnes et les organisations travaillant sur l'adaptation au changement climatique dans le bassin du Bas Mékong,
  • Formation et d'apprentissage pour différents groupes cibles, y compris les agences gouvernementales et les communautés,
  • Formation de formateurs sur les approches et les outils de planification de l'adaptation au changement climatique.


Réalisations jusqu’à present
• Le CCAI a achevé le premier lot de quatre projets de démonstration et le deuxième lot de cinq projets de démonstration dans les pays membres. Ces projets de démonstration ont été considérés comme un très bon exercice pour la planification et la mise en œuvre de l'adaptation au changement climatique. Par exemple, le projet de démonstration local pour l'adaptation au changement climatique du secteur agricole dans le bassin de la rivière Young, en Thaïlande, a réussi à fournir des mesures d'adaptation au changement climatique aux agriculteurs dans les communautés. Les résultats et les leçons tirées des projets de démonstration ont été bien accueillis par les gouvernements locaux dans les provinces respectives. • Les principaux produits du CCAI comprennent les bases de données sur le changement climatique et l'adaptation, les méthodes et les outils de modélisation et d'analyse du changement climatique, les outils d'évaluation de la vulnérabilité et des impacts pour la planification de l'adaptation, les évaluations à l'échelle du bassin des impacts du changement climatique sur l'hydrologie, les inondations, la sécheresse, l'écosystème et la biodiversité, la sécurité alimentaire, l'hydroélectricité et la socio-économie, le rapport de synthèse des bonnes pratiques, la reproduction et la transposition à plus grande échelle des projets de démonstration dans le bassin du Bas-Mékong et, surtout, une stratégie et un plan d'action d'adaptation au changement climatique du Mékong (MASAP) approuvés en 2017. • Le MASAP définit des scénarios régionaux appropriés en matière de changement climatique, et le développement d'un système de suivi et de rapport à l'échelle du bassin sur le changement climatique et l'adaptation. • À la fin du mois de juin 2017, le CCAI a terminé 5 des 7 activités régionales de renforcement des capacités et quatre plans nationaux de renforcement des capacités. Les activités de renforcement des capacités du CCAI sous forme de formation, de voyage d'étude et de partage d'expérience ont contribué à améliorer la sensibilisation des décideurs du bassin du Bas-Mékong sur les besoins et l'importance de faire face aux impacts transfrontaliers du changement climatique, ce qui a conduit à l'adoption d'une stratégie et d'un plan d'action d'adaptation au changement climatique du Mékong (MASAP). • Le plan de prise en compte de la dimension de genre du CCAI est en place et mis en œuvre. La formation en matière d'égalité des sexes pour l'équipe régionale du CCAI, les équipes nationales du CCAI et le personnel des organismes d'exécution qui participent à la mise en œuvre des activités du CCAI est terminée. Un plan d'action individuel visant à intégrer la dimension de genre dans le travail de chaque membre du personnel a été préparé et mis en œuvre. En outre, les questions et actions liées au genre ont été incluses dans le MASAP adopté

Défis et enseignement tirés
À l'avenir, l'UE devrait collaborer avec le secrétariat de la Commission du Mékong pour élaborer des approches qui tiennent compte de la dimension régionale de l'adaptation au changement climatique en : • Renforçant les capacités régionales à gérer les questions transfrontalières d'adaptation au changement climatique dans le cadre du renforcement de la gestion intégrée des ressources en eau du bassin du Mékong ; • Développant des mécanismes qui engagent le secteur privé et couvrent les défis multisectoriels au niveau transnational.