Soutenir l'adaptation au changement climatique dans le secteur de l'eau aux Samoa

Duration
2012-07-01 to 2015-06-01
Status
Completed programmes
Région
Pacifique
Pays
Samoa
Total budget
6,00 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Countries

Environ 70 % de la population et des infrastructures de Samoa se trouvent dans les zones côtières de basse altitude, 50 % de la population vivant dans la zone urbaine d'Apia et dans le nord-ouest d'Upolu. L'élévation prévue du niveau de la mer pourrait exacerber l'érosion côtière, la perte de terres et de biens et la dislocation des établissements insulaires. Les inondations côtières risquent également de devenir plus fréquentes et plus graves. Au début des années 1990, les cyclones tropicaux Ofa et Val ont causé des dommages dont les coûts sont estimés à environ quatre fois le produit intérieur brut. La durabilité environnementale et la réduction des risques de catastrophe figurent parmi les priorités de la Stratégie pour le Développement de Samoa 2008-2012, qui considère l'adaptation au changement climatique comme une question transversale.

Samoa a développé un cadre de stratégies, de plans et de structures de gouvernance qui sont considérés comme les meilleures pratiques dans la région du Pacifique. L'adaptation au changement climatique est considérée comme une priorité dans de nombreux plans et stratégies de haut niveau. La vision de Samoa est d'améliorer la qualité de vie de tous ses habitants grâce à sept priorités de développement clés, dont la durabilité environnementale et la réduction des risques de catastrophes.

GCCA's action programme
Geographical scope
Country groups
Initial GCCA/GCCA+ contribution
3,000,000.00 €

Overall objective

Soutenir la stratégie de développement des Samoa en intégrant le changement climatique dans la planification, la budgétisation et la mise en œuvre du développement aux niveaux national et sectoriel.




Objectifs spécifiques
  • Renforcer l'intégration de l'adaptation au changement climatique dans le plan sectoriel actualisé "Water for Life" 2012-2016.
  • Atténuer l'impact des inondations dans le centre d'Apia par la réhabilitation des infrastructures de drainage prioritaires et l'introduction d'un programme d'entretien efficace.



Produits

Un plan sectoriel "Water for Life" actualisé est produit, qui intègre efficacement les mesures d'adaptation au changement climatique dans toutes les phases du cycle du programme.

À cet effet, des ateliers participatifs doivent être organisés et des experts techniques doivent fournir des contributions pour conseiller sur les options en matière de changement climatique.

Toutes les infrastructures de drainage dans la région d'Apia sont débloquées et réhabilitées. Un système efficace de gestion des actifs est mis en place et un plan d'entretien des infrastructures de drainage est mis en Å“uvre sous l'égide de l'Autorité des transports terrestres.

Cela implique de sous-traiter et de superviser la réhabilitation et le déblaiement des drains dans la région d'Apia. Les résultats de ce travail doivent être inclus dans une base de données de gestion des actifs, qui sera utilisée à son tour pour concevoir un plan d'entretien complet.

Les infrastructures de drainage prioritaires pour les flux d'eaux pluviales sont reconstruites et améliorées, sur la base des projections relatives au changement climatique, dans la zone commerciale centrale d'Apia, sujette aux inondations.

Cela implique la préparation de conceptions détaillées pour la reconstruction et la modernisation des infrastructures de drainage prioritaires identifiées dans le Plan directeur d'Apia pour l'eau, l'assainissement et le drainage (2010), en mettant l'accent sur la zone d'activités centrale d'Apia, en tenant compte des dernières projections en matière de changement climatique pour Samoa.




Activités
  • Le plan sectoriel "L'eau pour la vie" 2012-2016 a été adopté. Il met davantage l'accent sur l'amélioration de la gestion des bassins versants.
  • Au total, six plans de gestion des bassins versants ont été finalisés et approuvés par le comité directeur conjoint du secteur de l'eau et le comité de développement du cabinet.  Ces plans guideront les initiatives de gestion durable des bassins versants pour Aufaga, Loimata o Apaula, Fuluasou, Tafitoala, Vaipouli (en Savai'i) et Togitogiga. 
  • Les programmes de réhabilitation des bassins versants en cours continuent à se concentrer sur la replantation dans les zones de bassins versants identifiées comme critiques et prioritaires, qui comprennent les bassins versants d'Apia, de Togitogiga, de Vaipouli, de Loimata o Apaula. Tous les programmes de réhabilitation impliquent la participation des communautés. Des pépinières communautaires gérées par les communautés elles-mêmes ont été créées pour promouvoir l'appropriation communautaire et la durabilité des initiatives de réhabilitation.
  • Des programmes d'engagement communautaire tels que des campagnes annuelles de nettoyage des rivières impliquant les communautés touchées et les écoles avoisinantes, des séminaires communautaires, des programmes éducatifs scolaires et des émissions de radio régulières ont lieu ; ils sont dirigés par la division des ressources en eau du ministère des ressources naturelles et de l'environnement, en collaboration avec les agences d'exécution du secteur concerné.
  • Le gouvernement a obtenu 32 acres (13 hectares) de terres à Malololelei, dans le bassin versant du Fuluasou, afin de réserver des zones critiques pour le bassin versant et de protéger la prise d'eau du Fuluasou voisin, qui dessert actuellement 6 450 ménages. Le gouvernement envisage également de protéger 20 hectares de terres supplémentaires à Malololelei et certaines parties des bassins versants critiques de Tapatapao et Tiavi en tant que réserves naturelles.
  • Cinq documents de recherche ont été publiés dans le cadre de l'initiative de recherche du secteur de l'eau et de l'assainissement.


Challenges and lessons learned
  • Il y a des avantages évidents à utiliser des approches intégrées pour aborder à la fois l'adaptation au changement climatique et la réduction des risques de catastrophe. La gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) au niveau des bassins versants est essentielle pour renforcer la résilience du pays aux effets potentiels de la variabilité et du changement climatiques. Les efforts et les initiatives d'atténuation des inondations font partie intégrante du processus de planification de la GIRE, et les stratégies de gestion des bassins versants font partie intégrante de la gestion des inondations. La réglementation des activités de développement dans les hauts bassins versants et la réhabilitation (replantation) du bassin versant d'Apia ont grandement contribué aux efforts d'atténuation des inondations dans la zone urbaine.
  • Le renforcement des partenariats public-privé pour l'entretien courant du réseau de drainage urbain a permis d'améliorer considérablement les performances du réseau. La participation communautaire et l'implication active dans les programmes d'entretien et de réhabilitation du drainage sont également cruciales pour la durabilité.
  • Pour maintenir les améliorations de la performance du réseau de drainage urbain, un manuel de drainage local standardisé est maintenant nécessaire pour guider la conception de nouveaux développements résidentiels et commerciaux dans la zone urbaine.
  • La gestion des drains est fragmentée entre l'Autorité des transports terrestres, le ministère des travaux publics, des transports et de l'infrastructure, le ministère des ressources naturelles et de l'environnement et un comité de drainage existant. Une collaboration et un partenariat positifs entre toutes les agences sont essentiels pour soutenir les améliorations du drainage dans la zone urbaine d'Apia.
  • Le concept de résilience est progressivement intégré dans l'action publique pour la réduction des risques de catastrophes. Par exemple, il est désormais admis que les systèmes de drainage jouent un rôle important dans la réduction des risques de dommages importants aux chaussées lors des tempêtes.