AMCC+SUPA: Des étudiants des Palaos se mobilisent pour lutter contre la pollution plastique sur les côtes des îles de l’archipel

L’archipel des Palaos est connu pour son environnement marin exceptionnel et préservé, un véritable paradis pour les plongeurs du monde entier. Mais les Palauans dépendent aussi et surtout de cet environnement marin pour d’autres raisons : alimentation, revenus, éducation et coutumes. Le changement climatique, et en particulier la hausse de la température des océans, l’acidification des océans et l’élévation du niveau des mers, mettent en péril les récifs coraliens et les écosystèmes marins. Cet impact négatif est encore aggravé par la pollution des côtes et de l’océan, dont l’archipel lui-même est en partie responsable, mais qui provient surtout des masses terrestres voisines de l’océan Pacifique.    

palau
©GCCA+ SUPA

Grâce au soutien du projet AMCC+ SUPA, les Palaos viennent de se lancer dans une initiative à long terme visant à lutter contre la pollution côtière tout en développant le sens de la bonne intendance environnementale de ses jeunes et de ses citoyens.    

Le ministère de l’éducation s’est ainsi associé à la société de protection environnementale des Palaos pour déployer à grande échelle un programme d’éducation fondée sur l’action afin de lutter contre la pollution côtière, en particulier la surabondance de déchets plastiques sur les côtes. Au cours de ces 12 derniers mois, des directeurs d’école et des enseignants des premiers degrés de l’enseignement secondaire de plus de 30 établissements scolaires publics et privés de l’archipel ont ainsi été consultés et formés. Des protocoles de mesure, des checklists et des plans de cours ont été préparés. Chaque établissement s’est vu affecter la « bonne intendance » d’une plage.