De jeunes gardes forestiers protègent la forêt amazonienne au Suriname

 

Survolant la canopée, un drone capture des images aériennes d’un groupe de jeunes qui se préparent à pénétrer dans l’immense forêt amazonienne du Suriname. Domitsio, Fransje, Fernando et Priscilla ont tous grandi dans le village voisin de Pusugrunu, au bord du fleuve Saramacca, et connaissent cette région comme leur poche.

 

Suriname
@EU/GCCA+, 2020 Forest Conversation Programme in Suriname, Harvey Lisse

 

Désormais, les quatre amis – qui ont bénéficié d’une formation pour devenir gardes forestiers – mettent leurs connaissances locales au service de la protection de la forêt tropicale. Aujourd’hui, ils vont passer leur temps à inspecter, mesurer et collecter des données sur l’abattage des arbres. Johan, leur formateur, leur donne les dernières informations avant qu’ils ne pénètrent dans la forêt, où ils utiliseront les compétences et l’équipement acquis durant la formation.

 

Les gardes forestiers sont de jeunes hommes et femmes formés par l’Amazon Conservation Team (ACT) dans le cadre de l’AMCC+, le programme phare de l’UE contre le changement climatique. L’ACT entend mettre en place un programme de gardes forestiers pour la conservation de la nature à travers le territoire des marrons Matawai, en vue d’améliorer le suivi local et la collecte de données.

 

docu
@EU/GCCA+, 2020 Forest Conversation Programme in Suriname, Harvey Lisse

Avant de quitter le village et d’entrer dans la forêt, les gardes forestiers font une halte à l’école locale, où Fransje montre aux élèves un documentaire sur les traditions et les terres des Matawai. Les marrons Matawai du Suriname, des descendants d’esclaves africains qui ont fui dans la forêt tropicale, occupent leur territoire ancestral depuis des centaines d’années. 

 

 

docu1
@EU/GCCA+, 2020 Forest Conversation Programme in Suriname, Harvey Lisse

 

Les gardes forestiers montent ensuite dans les pick-up et prennent la direction de la dense forêt amazonienne, où l’on aperçoit au bord de la route des troncs d’arbres coupés par les sociétés d’exploitation forestière à l’œuvre dans cette partie de la forêt. Fernando et Domitsio inspectent, mesurent et enregistrent les arbres abattus pour aménager une nouvelle route, tandis que Priscilla note les données.

 

trees
@EU/GCCA+, 2020 Forest Conversation Programme in Suriname, Harvey Lisse

 

Les jeunes découvrent ensuite un arbre qui a été abattu et poussé sur le côté par une société d’exploitation forestière pour créer ce que l’on appelle un « sentier de débardage » – une route temporaire donnant accès à de nouveaux sites d’exploitation. Les gardes forestiers sont les yeux et les oreilles des chefs de la communauté. Ils les aident à réagir plus rapidement en cas de crise, comme une incursion illégale par des mineurs ou bûcherons. L’enregistrement de la quantité et du type d’arbres abattus, ainsi que de leur emplacement, constitue une part importante de la formation des gardes forestiers.

 

mesures
@EU/GCCA+, 2020 Forest Conversation Programme in Suriname, Harvey Lisse

Le programme de formation de l’ACT vise à renforcer les capacités du gouvernement à recueillir des données et à assurer le suivi de l’exploitation forestière sur le terrain, et donc à protéger les paysages forestiers encore intacts.

 

 

 

 

 

Les gardes forestiers organisent régulièrement des expéditions de reconnaissance et de surveillance dans la forêt pour mieux comprendre les principes de l’exploitation à faible impact (EFI), protéger la biodiversité, prévenir les incursions et éviter les pratiques néfastes pour l’environnement. La formation de membres des communautés locales s’appuie sur leur volonté de favoriser le développement durable, de générer des revenus et d’améliorer la sécurité alimentaire. Une fois le programme terminé, au moins un tiers des gardes forestiers seront des jeunes femmes, à l’instar de Fransje et Priscilla.

 

À la fin d’une longue journée en forêt, Priscilla rentre à Pusugrunu, où elle retrouve ses jeunes enfants. Demain, les gardes forestiers se réuniront à nouveau pour passer en revue les données qu’ils ont collectées, en discuter et planifier leur prochaine expédition sur le terrain.

 

Suriname
@EU/GCCA+, 2020 Forest Conversation Programme in Suriname, Harvey Lisse

Lien: 

Galerie photo - Les Rangers de la Forêt au Suriname