Le Burkina Faso s’apprête à déployer LoCAL, le mécanisme de financement de l’adaptation au niveau local

Le Burkina Faso a signé un accord avec le Fonds d’équipement des Nations Unies en vue du déploiement dans le pays du mécanisme de financement de l’adaptation au niveau local. Celui-ci soutiendra les efforts de renforcement de la résilience climatique et d’adaptation de ce pays du Sahel. L’accord, scellé pendant la COP26, a été signé par   Simeon Sawadogo, ministre burkinabé en charge de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, et Preeti Sinha, secrétaire exécutive du Fonds d’équipement des Nations Unies.

« Cette phase pilote du mécanisme, dont le coût total avoisine 176 000 dollars, sera mise en œuvre dans trois villes entre octobre 2021 et décembre 2022, » a déclaré M. Sawadogo.

Le Burkina Faso se situe en Afrique de l’Ouest, dans le Sahel, est une des régions les plus touchées par le changement climatique et ses conséquences, comme la hausse des températures, la diminution des précipitations et leur caractère de plus en plus imprévisible, auxquels s’ajoutent des événements météorologiques extrêmes.  

Local
©LoCAL 

C’est au niveau local que les effets du changement climatique sont les plus visibles et les plus gravement ressentis. LoCAL aide les collectivités locales des pays en développement et des pays les moins avancés à avoir accès au financement climatique, au développement des capacités et au soutien technique nécessaires à leurs efforts de riposte et d’adaptation au changement climatique. Mécanisme standardisé et reconnu internationalement, conçu et géré par le Fonds d’équipement des Nations Unies (FENU), LoCAL encourage le développement de communautés et d’économies locales résilientes au changement climatique. 

Les autorités locales peuvent être de précieux alliés pour la promotion de l’adaptation au changement climatique et le développement de communautés résilientes. Elles ont en effet une bonne compréhension des besoins locaux et sont les premières à intervenir face au changement climatique. Enfin, elles ont aussi pour mission de réaliser les petits et moyens investissements infrastructurels et d’adaptation et d’infrastructures susceptibles d’avoir un effet transformateur en renforçant la résilience communautaire. L’approche LoCAL vise à associer les communautés au processus décisionnel pour parvenir à un consensus et collaborer avec ces dernières en vue d’obtenir des résultats concrets.     

LoCal est financé par l’Union européenne par le biais de l’Alliance mondiale contre le changement climatique Plus (AMCC+).   

En savoir plus