RDC: Protéger la forêt dès le plus jeune âge

"Batela zamba, tokobatela zamba, toloni nzete, tokobatela zamba" - protégeons nos forêts et plantons des arbres - est devenue la nouvelle chanson préférée des enfants de Yangambi.

Congo
©Axel Fassio/CIFOR

Les enfants et les jeunes de Yangambi, en République démocratique du Congo, apprennent à protéger la forêt et à prendre soin de l'environnement à l'école. Un programme novateur d'éducation à l'environnement, soutenu par l'Union européenne par l'intermédiaire de l'AMCC+, aide les élèves des communautés forestières à comprendre l'importance de l'utilisation durable des ressources naturelles et les encourage à agir dès leur plus jeune âge.

Notre programme d'éducation environnementale aide les élèves à comprendre comment leurs actions affectent l'environnement. Il leur permet de comprendre l'importance d'utiliser les ressources naturelles de manière durable et les encourage à adapter leurs pratiques, dès leur plus jeune âge.”

- Jules Mayaux, responsable de l'activité.

axel
©Axel Fassio/CIFOR

 

“L'éducation à l'environnement devrait faire partie du programme scolaire standard. Dès le plus jeune âge, il est important que les enfants comprennent les relations entre les forêts et les moyens de subsistance de leurs familles et de leurs communautés, et comment faire en sorte que les générations à venir puissent également bénéficier de toutes les ressources que les forêts fournissent.

- Joelle Grandjean, responsable du programme d'éducation à l'envionnement

Cette année, les étudiants de Lusambila ont eu des invités inhabituels. Le Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR) a organisé une célébration spéciale, dans le cadre de son programme d'éducation environnementale en RDC.  Au cours d'un atelier dynamique de trois jours, les enfants ont appris à protéger la forêt et à prendre soin de l'environnement - un savoir-faire essentiel pour une communauté qui vit juste à côté de l'une des plus importantes forêts de la RDC, la réserve de la biosphère de Yangambi.

 

cifo
©Axel Fassio/CIFOR

Ce programme fait partie d'un effort ambitieux visant à transformer le paysage de Yangambi - la réserve de la biosphère et ses environs - en un lieu où la conservation de la forêt et la recherche scientifique contribuent à améliorer les conditions de vie des populations locales. Financés par l'Union européenne, les projets FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) et YPS (Yangambi Pole Scientifique) ont, depuis 2017, créé plus de 600 emplois directs, formé plus de 220 étudiants de troisième cycle, restauré environ 300 hectares de terres et planté 300 000 arbres, selon le CIFOR.

 

Liens

Read the full story

Lire l'article complet